Questions-réponses

Pour recevoir un adolescent faisant sa mesure de réparation, est-ce que je dois avoir une  formation en intervention?

Même si quelques notions d’intervention peuvent vous être utiles, votre expérience et votre gros bon sens sont les qualités nécessaires pour créer un lien avec l’adolescent.

Si l’adolescent ne se présente pas pour faire sa mesure, que dois-je faire?

Vous devez immédiatement téléphoner à l’intervenant responsable du dossier et c’est celui-ci qui verra à intervenir.

Que dois-je faire lorsqu’un adolescent a 30 heures de travaux communautaires à effectuer et, qu’après lui avoir donné 20 heures de travaux, je n’ai plus de tâches à lui faire accomplir?

Vous n’avez qu’à contacter l’intervenant responsable du dossier et celui-ci verra à trouver un autre organisme accompagnateur pour que l’adolescent puisse compléter sa mesure.

L’adolescent a terminé sa mesure de réparation mais j’aurais encore besoin de lui pour faire différents travaux. Que puis-je faire?

Pour notre part, l’adolescent a complété sa mesure mais, vous pouvez lui demander s’il accepte de vous donner un coup de main bénévolement ou encore lui offrir de le rémunérer pour les travaux à venir. Vous devenez alors responsable de l’adolescent au même titre qu’un employé ou un bénévole. Par ailleurs, il se pourrait que nous soyons à la recherche d’un organisme pour un autre adolescent que vous pourriez alors accueillir pour lui faire faire ces différents travaux.

Durant sa mesure, l’adolescent commet un délit (vol, vandalisme, menace, etc.). Que dois-je faire?

Bien qu’il soit extrêmement rare qu’un adolescent commette un délit dans un organisme accompagnateur, vous devez immédiatement cesser de recevoir l’adolescent et contacter l’intervenant responsable du dossier. Vous pouvez aussi porter une plainte directement au service de police de votre municipalité.

Si l’adolescent se présente à l’organisme accompagnateur avec un ami, que puis-je faire?

Vous pouvez demander à cet ami de quitter les lieux car, en aucun temps, l’adolescent n’est autorisé à amener quelqu’un avec lui.

J’ai de gros travaux à faire et j’aurais besoin de plus d’un adolescent.

Nous pouvons organiser un chantier communautaire (corvée) de 2 à 6 adolescents. Dans ce cas, un intervenant de L’Alternative Outaouais pourrait être assigné directement au chantier afin de voir à l’organisation de la corvée avec vous.

Si un adolescent n’exécute pas sa mesure, est-ce que je peux être appelé à aller témoigner au tribunal de la jeunesse?

Non, car nous avons une entente avec les procureurs de la couronne pour que nous, les intervenants de L’Alternative Outaouais, soyons tenus responsables d’aller témoigner si nécessaire.

Est-ce que je dois aviser mon conseil d’administration de mon adhésion au programme comme superviseur?

Bien que ce ne soit pas un critère d’admission au programme, nous préférons que vous transmettiez l’information sous forme de résolution formelle afin d’officialiser votre participation et ainsi, favoriser la signature du protocole d’entente. De plus, cela permet de faire connaître le programme aux citoyens qui participent à votre conseil d’administration.

Est-ce que je peux savoir le délit que l’adolescent a commis?

Nous, comme intervenant, ne sommes pas tenus de vous informer de la raison qui a amené l’adolescent à avoir une mesure de réparation.  Par contre, lors de la rencontre de jumelage, vous pouvez poser toutes les questions à l’adolescent et, si la réponse ne vous satisfait pas, vous pouvez refuser de le recevoir.

Quels sont les motifs pour mettre fin à la supervision de la mesure de réparation?

Chaque superviseur est différent.  Pour notre part, l’adolescent doit respecter son horaire de travail, être ponctuel, respecter les consignes de l’organisme accompagnateur qui le reçoit, être poli et fournir un effort acceptable.

Haut de la page