LSJPA - Ça mange quoi en hiver?

Comme la neige fond depuis les derniers jours, pourquoi ne pas en profiter pour démystifier cette abréviation qui peut venir enneiger la vie chez certains de nos adolescents?

D'abord, la LSJPA signifie « Loi sur le système de justice pénale pour adolescents ». Ainsi tout adolescent qui commet un délit punissable au Code criminel et qui se voit dénoncer entamera une démarche en fonction de la LSJPA. Cette loi est distincte de celle des adultes et elle est souvent méconnue ou incomprise considérant ses différentes particularités. Pour mieux comprendre sa composition, nous vous invitons à vous rendre dans la section « Cadre légal » du présent site Internet ou vous référez au site du Ministère de la Justice du Canada à http://www.justice.gc.ca/fra/jp-cj/jj-yj/outils-tools/hist-back.html ou celui d'Éducaloi à https://www.educaloi.qc.ca/lsjpa.

Sans expliquer le schéma juridique qui représente cette loi, nous souhaitons partager avec la communauté quelques fondements qui constituent la LSJPA. 


 Objectifs généraux 

1.     Éduquer et responsabiliser le jeune en lui faisant réaliser les torts causés à la victime et les préjudices qu’elle a vécus et en lui permettant d’intégrer les normes sociales par la réalisation de la mesure de rechange. 

2.     Réparer les torts causés. C’est un excellent moyen pour le jeune de résoudre le conflit engendré par son délit avec la victime de son infraction et de rétablir ainsi les liens sociaux. 

3.     Permettre à la victime de se faire entendre et de participer à l’identification d’une solution acceptable pour elle. En participant au processus sur une base volontaire, elle peut ainsi répondre à certains de ses besoins compte tenu des torts et des préjudices vécus, à la suite de la commission de l’infraction (information, expression, réparation). 

4.     Soutenir les parents du jeune dans leur rôle éducatif et dans leur encadrement en les associant à toutes les étapes du processus de l’évaluation-orientation, dans le choix de la mesure de rechange et au cours de la réalisation de celle-ci. 

5.     Associer des organismes de la communauté dans la réalisation de la mesure de rechange du jeune en favorisant l’engagement social de ce dernier. 

6.     Réaffirmer les valeurs et les normes de la société en intervenant socialement sur la conduite délinquante du jeune et en privilégiant la réparation des torts causés à la victime. 


 À la lecture de ces objectifs généraux, vous pouvez rapidement constater que chaque citoyen a son rôle à jouer pour l'avenir de nos adolescents. D'autant plus que nous avons tous été jeunes un jour!